Le

Chères Audomaroises, chers Audomarois,

Quel nom pour le théâtre ?

Les possibilités sont nombreuses. Au-delà de ce que représente pour vous le Théâtre de l’Hôtel de Ville (un moulin à café !), sa réhabilitation s’inscrit également dans le contexte du chantier de la place Foch. Deviendra-t-elle un jour la place du Théâtre ou la place Pierre-Bernard Lefranc ?

Permettez-moi de vous soumettre quelques pistes de réflexion. Il semble évident que, pour le choix d’un nom de « scène », l’utilisation du terme « théâtre » apparaît nécessaire. Et de nos jours, en termes de communication, l’utilité d’un nom court ou d’un acronyme ne sont pas à négliger, notamment pour le choix d’un nom d’utilisateur sur les réseaux sociaux (@amisdutheatre, sur Twitter, pour ce qui nous concerne !). Certains d’entre vous fréquentent peut-être le TNC, Théâtre National de Chaillot, ou encore le GTP, Grand Théâtre de Provence.

Quand je consulte mes quelques archives concernant le « Théâtre de l’Hôtel de Ville » (le THV ? Pourquoi pas !), je retrouve un programme datant de 1946 indiquant « Théâtre Municipal de Saint-Omer », dirigé à l’époque par M. Garchette. Le terme était efficace. Mais, dans une démarche de long terme, peut-être faudra-t-il un jour ajouter au mot « théâtre » un adjectif correspondant à un cahier des charges d’exploitation bien précis. Il faut aussi anticiper l’avenir de notre scène audomaroise.

D’autres réflexions amènent à d’autres idées : rendre hommage à son architecte, Pierre-Bernard Lefranc. Ou y adjoindre le nom de l’architecte maître d’œuvre, « auteur » du renouveau (le Cabinet Clé Millet International), ce qui donnerait : « Théâtre Lefranc-Millet ». Mais il faut aussi pouvoir identifier facilement l’appartenance du théâtre à un territoire : « Grand-Théâtre de l’Audomarois » ou « Grand-Théâtre Audomarois ». Ou encore, pourquoi pas, ce clin d’œil au Marais Audomarois : « Théâtre du Marais Audomarois ».

La stratégie de ce futur établissement et son projet artistique et culturel ont été esquissés dès l’Avant-Projet Sommaire. Celui-ci inclut des concerts et des représentations qui impliquent la pluralité des disciplines : théâtre, musique acoustique, musique amplifiée, concerts éducatifs, actions jeune public. Mais le « TSO » (Théâtre de Saint-Omer !) est avant tout un exemple typique de la conception des théâtres à l’italienne (conception de la salle, côté public ; conception de la scène, avec sa machinerie au sol et aux cintres, côté technique). Et ces salles italiennes, présentes en Europe (et jusqu’en Russie), furent et sont toujours des scènes convoitées pour l’art lyrique. Notre théâtre sera aussi certains soirs un Opéra, dans l’acception scénographique et scénotechnique du terme. On pourrait alors imaginer un nom comme « Opéra-Théâtre de Saint-Omer » ou encore « Opéra-Théâtre Audomarois ».

Avant de poursuivre et d’évoquer l’idée d’attribuer le nom d’une personnalité à cette scène, je voudrais aussi remercier celles et ceux qui, bien avant la naissance des « Amis du Théâtre de Saint-Omer », ont œuvré longuement à la renaissance du moulin à café. Il s’agit bien entendu de La Comédie de l’Aa, qui, depuis la fin des années 1990, a nourri un véritable renouveau dans le paysage culturel de l’Audomarois. Comme le Centre Culturel Balavoine, La Comédie de l’Aa a rejoint le nouvel établissement culturel La Barcarolle.

L’attribution du nom d’une personnalité à un lieu culturel n’est pas simple. Choisir le nom d’un auteur, ou d’un instrumentiste, peut apparaître comme un choix passéiste. Certains noms évoquent directement des salles de spectacle, comme Pleyel ou Garnier. Saint-Omer et son théâtre n’évoquent pas particulièrement sur la scène nationale de patronymes liés au monde du spectacle.

Notre futur théâtre a le potentiel pour attirer un public nombreux, originaire des Hauts-de-France bien entendu, mais il s’inscrira dans le panorama des scènes dont le rayonnement s’étendra outre-Manche et outre-Quiévrain. C’est pourquoi le choix d’un nom pour notre théâtre n’est pas anodin, il s’agit de lui donner une visibilité maximale et une identité propre qui illustreront la richesse culturelle de notre région.

Bonne réflexion à tous !

JVB

Les amis du théâtre de Saint-Omer

Les amis du théâtre de Saint Omer


14/11/2016

La commission technique et de production